vendredi 1 décembre 2017

Entre les fleurs et la pierre noircie

"Mme Loiseau avait beau avoir à sa fenêtre des fuchsias, qui prenaient la mauvaise habitude de laisser leurs branches courir toujours partout tête baissée, et dont les fleurs n’avaient rien de plus pressé, quand elles étaient assez grandes, que d’aller rafraîchir leurs joues violettes et congestionnées contre la sombre façade de l’église, les fuchsias ne devenaient pas sacrés pour cela pour moi ; entre les fleurs et la pierre noircie sur laquelle elles s’appuyaient, si mes yeux ne percevaient pas d’intervalle, mon esprit réservait un abîme." Marcel Proust, Du côté de chez Swann, p.62.

                                          Entre les fleurs et la pierre noircie, 100x100, 2017.
                                              Acrylique, pigments, liants, vernis, mortier...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire