mardi 17 mai 2016

Une journée d'été dans un vieux jardin

Qu'est-ce que le paradis ? Une journée d'été dans un vieux jardin sous un cytise en fleur -une pluie d'or- passée à contempler les aubépine roses et l'orme qui ressemble à un arbre de Chine, et à fumer en compagnie de Hugh. Comme les soucis s'envolent ! Le corps retrouve la santé, les nerfs se dénouent. Il y a deux jours, j'étais au bord de la dépression. Un instant, j'ai cru que j'étais en train de perdre la raison, et le contrôle de ma vie. Je me sentais frustrée, trahie par mon corps. J'avais commencé à craindre que la création ne puisse plus me satisfaire, je pensais que j'aller me flétrir et que mon sang perdait sa couleur. Hallucinations. Je dois aux arbres ma santé - à la beauté de leur floraison, à la beauté de tout ce qui pousse. Mais surtout, la douceur de l'air brise mon intensité. Anaïs Nin, 25 mai 1931, p.1336.


Une journée d'été dans un vieux jardin, 50x50, 2016.
Acrylique, pigments, encre, liant, mortier...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire