dimanche 10 août 2014

Projet Greffon 2014

Voir ce qu'on ne regarde pas, ou regarder ce que l'on ne voit pas...

Un lieu de passage dans lequel on entre pour la première fois ou que l'on côtoie tous les jours.
Sa stabilité (son architecture solide en pierres de Volvic) et toute son impermanence qui en font un véritable lieu de vies: l'éclairage, le temps, les gens, les mariages... et pas seulement dans le jardin central que les touristes aiment photographier.
La mairie de Clermont a la spécificité d'être impossible à contempler en entier puisque la rue empêche le recul.
Regarde-t-on pour autant les voûtes de l'entrée lorsqu'on monte les marches pour se diriger au service d'état-civil, dans les bureaux ou vers la salle de vote ?

Mon projet est de recréer deux entrées en peinture, deux instants choisis qui encadreront la véritable entrée:

- Un matin d'été où le jardin et les marches ne sont que lumières
- Un samedi après-midi, avec les seuls témoins qui peuvent rester parfois 24h après les mariages: les confettis

Hier, après la grêle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire